Category Archives: Matériel

  • 0

Bague de focus pour caisson Nauticam et objectif Panasonic 45 mm macro

Vous cherchez une bague de focus pour mettre votre objectif macro Panasonic 45mm et caisson caisson Nauticam ?

Vidéosub vous propose de vous envoyer par la poste cette bague de focus que nous utilisons sur notre matériel, elle sera donc testée et validée sur un véritable objectif 45 mm macro avant de vous l’envoyer par colis postal (France métropolitaine uniquement, si vous êtes plus loin contactez-nous avant) !

Au passage votre achat est un petit coup de pouce pour le site.

Prix de vente:

  • Frais de fabrication: 36,70€ HT soit 44,04€ TTC
  • Frais de port : 4,95€
  • Total: 48,99€ TTC

Note: Si vous voulez l’imprimer vous-même vous pouvez télécharger le fichier sur thingiverse…


  • 7

Fabrication d’un analyseur nitrox pour quelques dizaines d’euros !

Catégorie(s) : Actualité , Matériel , Outils divers

C’est le retour du dossier de l’analyseur nitrox de l’UFP  ou de l’analyseur nitrox pour 100 SEK (couronnes Suédoises) de Jakob Selbing ou l’oxymètre “mc gyver” de Jean-Luc Soulayres … mais avec des composants “trouvables” sur le marché en 2018 et l’utilisation d’une imprimante 3d pour faire la boite.

Étape 0 : un peu de compréhension

Il y a déjà beaucoup de littérature sur le sujet je vous laisse donc vous faire votre idée : https://fr.wikipedia.org/wiki/Oxymètre

Bernard Caron disait de manière très synthétique en 2005 sur un forum

Le principe d’une sonde d’O2 est très proche de celui d’une pile (Anode et Cathode). Globalement le capteur d’O2 oxyde du Plomb de réaction globale (anode+cathode): 2Pb + O2 = 2PbO

Cette réaction produit un courant électrique qui varie en fonction de la vitesse de réaction (plus il y a d’O2 dans l’environnement plus il y a de réactions de l’O2 avec le plomb).

C’est la raison pour laquelle une sonde d’O2 s’use comme une pile.

En bref

Un oxymètre n’est guère qu’un voltmètre très sensible (on mesure des millivolts) capable de lire avec précision une tension faible mais linéaire produite par la réaction chimique qui se produit au sein de la cellule au contact de l’oxygène.

Mais pour moi l’étape zéro qui a fait le déclic a été la formation recycleur avec Tybo, c’est de là que je me suis rendu compte que tout était finalement très basique et que la compréhension de l’ensemble était à notre portée ! Merci Thibault donc.

La première étape a été donc au moment de remplacer ma 1ere cellule du recycleur, je branche le multimètre sur la cellule …

Ensuite j’observe les valeurs affichées, 1er cas dans l’air, 2° cas nitrox 32% et 3° cas oxygène pur …

Au contact de l’air

Avec un nitrox 32%

Et sur l’oxy pur …

De 9,8mV à 46mV … voilà les valeurs retournées par cette cellule, un rapide calcul montre que pour le mélange de 32% elle aurait du me donner 14.72 … La j’ai 15.7, deux hypothèses :

  • comme le mélange a été fait par la méthode des pressions partielles il est possible que le calcul initial ait été un peu erroné
  • la mesure initiale du mélange “32%” a été faite un peu “trop tôt” par rapport à la création du mélange le gaz n’était pas encore tout à fait bien mélangé
  • ma cellule est effectivement fatiguée pour les hautes valeurs et il faut considérer que la lecture du 32% était bonne et qu’elle aurait du me donner 49mV sur le 100% et comme il est documenté que c’est justement sur les hautes concentrations en o2 que les cellules fatiguent le plus c’est le cas qui me semble le plus vraisemblable, l’objectif du recyclage des cellules du recycleur est de nous permettre d’analyser des gaz jusqu’à 50% d’o2 !

Et en vérité c’est là que ça m’intéresse de pouvoir créer à moindres frais un analyseur : le but est de comprendre et de faire des choix en toute connaissance de cause. Cet outil est un outil complémentaire.

Par exemple lorsque nous allons quelque-part et que nous analysons le nitrox fourni par le centre à l’aide de l’analyseur du centre … comment peut-on être sûr que la cellule a été remplacée récemment ?

Étape 1 : l’électronique

Maintenant que je sais que c’est possible passons à l’électronique !

Les achats

Si vous voulez réaliser vous-même le montage vous allez avoir besoin du matériel suivant (matériel disponible en 2018):

Total : moins de 20€ !

La cellule o2

Dans mon cas un facteur de motivation était de pouvoir recycler une cellule du recycleur …  mais vous pouvez aussi en acheter une neuve, c’est le gros du budget: comptez dans les 80€ avec les frais de port / tva etc.

Note : vous trouverez sans doute un fournisseur proche de chez vous.

Le matériel nécessaire pour ce montage

Pour assembler tout ça il faut :

  • un bon fer à souder
  • de la soudure
  • de quoi découper la plaque de PCB
  • un peu de temps

La modification de l’écran LCD

En vérité cet écran LCD est un multimètre … dont il faut modifier la résistance pour qu’il puisse afficher les valeurs qui nous intéressent. Pour cela vous allez devoir

  • supprimer la résistance RA
  • supprimer la résistance RB
  • souder une résistance 5kΩ en RA
  • souder une résistance 10kΩ en RB

Bravo, le plus délicat est fait !

Le montage électronique

Je ne peux m’empêcher de me faire plaisir au passage avec fritzing et rêver de faire des cartes de circuits imprimés propres … vous verrez que finalement quelques soudures bien placées suffisent ! et que le principe KISS sera quand même prioritaire !

Découpage de la carte PCB de base à la bonne taille et assemblage des composants: c’est-à-dire presque rien ! Car là vous avez deux possibilités, soit vous vous lancez dans un “gros PCB” dans ce genre (fait avec une carte de prototypage mais si vous êtes nombreux à vouloir une carte propre on peut se lancer dans un financement participatif et commander des PCB propres sur lesquels vous aurez juste à souder vos composants) :

Ou la version “minimaliste” : on soude directement les fils sur le potentiomètre et un mini PCB pour pouvoir mettre la résistance sur le circuit de l’alimentation … comme je suis en phase de prototypage j’ajoute quand même des connecteurs et prises permettant de faire évoluer les différents éléments.

Étape 2 : la mécanique

Maintenant vous pouvez intégrer tout ça dans un boîtier plastique de bonne taille ou bien utiliser une imprimante 3D … et c’est là qu’on a sans doute des choses à “inventer” par rapport aux montages classiques, je pense en particulier réfléchir à

  • comment remplacer facilement la pile
  • comment remplacer facilement la sonde d’o2
  • comment proposer un outil facile à utiliser pour un droitier ou gaucher (position de l’embout à droite ou à gauche)
  • …/… vos idées sont bienvenues, quelles sont les critiques principales que vous avez à formuler par rapport aux analyseurs nitrox que vous avez eus entre les mains ?

Conception dans FreeCAD du boitier à mettre autour de l’électronique, ma priorité est pour l’instant de donner naissance à un produit “montrable” pour voir si ça suscite un intérêt autour de moi … exprimez-vous donc via les commentaires en bas de cet article !

La base du boitier:

 

La partie “qui se connectera sur le bloc et portera la cellule d’analyse d’oxygène”

 

Exemple de la cellule dans le conduit

 

Étape 3 : premier proto “utilisable”

Le voilà … au look très carré, basique, épuré, “armé soviétique” pour certains … bon j’avoue que je n’ai pas été faire dans l’originalité mais ça viendra, les plans sont disponibles et toute contribution acceptée 🙂

 

Je pense pouvoir publier tout ça la semaine prochaine, le temps pour moi de finaliser les plan du proto, là c’est un assemblage de pièces issues de 4 ou 5 fichiers différents … ça vous intéresse ? Les objets à imprimer seront sur mon compte thingiverse.


  • 1

Démontage d’un phare vidéo pour le réparer …

Catégorie(s) : Actualité , La lumière , Matériel

Ayant un phare vidéo dont le bouton “on / off” ne marche plus je me suis lancé dans une tentative de réparation …

À première vue il n’y a qu’un moyen de l’ouvrir : dévisser le côté “lumière” mais pour ça il faudrait avoir le bon outil !

Après quelques recherches sur le web, j’ai bien trouvé un plongeur bricoleur qui propose l’utilisation un peu cavalière d’une pince:

“#1 Remove the chrome Bezel, I used some long nose pliers.. it will move but its very very tight…”

Mais avec mon adresse légendaire je suis certain de finir par me planter la pince dans la main ou au mieux de rayer le verre de la lampe … si ce n’est de tordre tout le bouzin rendant impossible toute idée de remontage ultérieur !

Je me lance donc dans la conception de l’outil permettant de visser / dévisser cette capsule avec mon imprimante 3D. Quelques mesures plus tard me voici en possession de mon premier prototype … dans lequel je “plante” ma pince pour avoir un moyen de faire pression et d’avoir de la force pour “tourner” … la prochaine pièce aura un ergot ou un espace pour mettre les doigts correctement pour pouvoir tourner !

Et la version améliorée de l’outil pour dévisser / re-visser la bague :

Ouverture du phare

Note: Si vous agrandissez la photo ci-dessous vous pourrez voir au passage un petit détail que je n’avais pas du tout remarqué … la soudure référence “I” semble bien légère …

Détail de la réparation

Car c’est bien beau d’ouvrir … encore faut-il pouvoir réparer ! Dans mon cas c’était le bouton qui était HS comme vous pouvez admirer sur la photo ci-dessous le constructeur a mis des boutons très … robustes qui ont rendu l’âme après quelques dizaines de plongées seulement !

Une vue d’un peu plus près … le bouton est fendu … bref il ne risque plus de marcher.

 

Se pose la question de savoir si on remplace le CMS tout en laissant la même carte … en utilisant par exemple cette référence de bouton-cms de 1,6mm de hauteur … mais comme je n’en ai pas en stock et que je doute un peu de la robustesse de ce genre de composant ainsi que de ma capacité à le dé-souder puis en re-souder un à la place … je me dirige plus vers une solution un peu plus radicale !

Étape 1 : vérifier si les 4 fils sont utilisés …

Et le verdict est que seuls les deux fils externes sont utiles,les autres sont à priori utilisés pour les LED de contrôle autour du bouton dont on décide qu’elles ne sont pas indispensables.

Étape 2 : faire avec les moyens du bord

Voilà ce que j’ai en stock : une carte de prototypage et des boutons assez gros qui me semblent plus robustes (l’avenir nous le dira)

Étape 3 : ça ne rentre pas !

Forcément quand on essaye de faire passer un élément de 6.5mm d’épaisseur dans un emplacement prévu pour un objet de 3mm ça ne rentre pas !

Alors au lieu de placer le bouton en appuis dans son logement je vais le mettre de l’autre côté et créer un support grâce à l’imprimante 3d (encore elle!)

Vous pouvez voir sur la photo ci-dessous que j’ai tout simplement coupé au cutter la pièce plastique nouvellement imprimée : au lieu de faire le trait de coupe dans la conception 3D je préfère le faire après, ça me permet de faire un léger biseau et surtout de ne pas complexifier la conception de la pièce …

Étape 4 : murphy reste chez toi bon sang !

Mon pote Murphy s’est invité à la fête… au moment de tout vérifier je m’aperçoit que la soudure du fil coté élément intérieur a sautée ! Ça vous donne une idée de la qualité globale de fabrication du matériel … et forcément c’est un des 2 fils utilisé qui s’est dé-souder … cliquez sur la photo pour voir que le fil sur le connecteur “I” n’est plus soudé, heureusement il n’est pas cassé … c’est juste la soudure qui a été mal faite.

Quelques minutes plus tard la soudure est refaite, les derniers tests sont bon, je remonte le tout …

Étape 5 : direction le test d’étanchéité …

Et pour ça il faut un matériel que je n’ai pas … passage donc chez Bleu Marine pour valider l’étanchéité : c’est bon !

Réparation validée !

Vous pouvez télécharger les pièces 3D à imprimer

Comme d’habitude, ça se passe ici: https://www.thingiverse.com/videosub/designs


  • 0

Bague de focus pour caisson Nauticam et objectif Panasonic 8 fisheye

Vous cherchez une bague de focus pour mettre votre Panasonic 8mm fisheye dans votre caisson Nauticam et vous n’avez pas d’imprimante 3D ?

Vidéosub vous propose de vous envoyer par la poste cette bague de focus que nous utilisons sur notre matériel, elle sera donc testée et validée sur un véritable objectif 8mm fisheye avant de vous l’envoyer par colis postal (France métropolitaine uniquement, si vous êtes plus loin contactez-nous avant) !

Au passage votre achat est un petit coup de pouce pour le site.

Prix de vente:

  • Frais de fabrication: 36,70€ HT soit 44,04€ TTC
  • Frais de port : 4,95€
  • Total: 48,99€ TTC

Note: Si vous voulez l’imprimer vous-même vous pouvez télécharger le fichier sur thingiverse…