Vidéo – Pour patienter … Les mollusques

Avant de démarrer

N’oubliez pas que pour “avancer” dans la présentation, le plus simple est d’appuyer tout simplement sur la touche “espace” de votre clavier.

Et si vous voulez, vous pouvez suivre la présentation de prise en main qui est proposée sur le site.

Enfin, et c’est essentiel, sachez que ce support de formation n’est pas définitif, il évolue au gréé de vos remarques et contributions (cliquez sur la bulle en haut à gauche) …

Éric Seigne <eric@videosub.fr> – cc-by-sa

Les Mollusques (Bio niveau I)

Adresse directe de la présentation au format webLe glossaire de la biologie sous marine...Accueil général, le fichier PDF est proposé en téléchargement

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés
  3. Gastéropodes prosobranches
  4. Gastéropodes opisthobranches
  5. Les scaphopodes
  6. Les polyplacophores
  7. Les bivalves
  8. Les céphalopodes

Les Mollusques – Généralités

  • Du latin mollis « mou »
  • L’embranchement le plus important et diversifié dans les invertébrés aquatiques
  • Plus de 80.000 espèces connues … selon certains
  • La majorité est aquatique (présence de branchies)
  • La reproduction est exclusivement sexuée
  • Ils ont une symétrie bilatérale

Anatomie générale

  • un corps mou
  • un manteau qui génère une coquille (sauf pour les limaces et poulpes)
  • un pied musclé (déplacement / enfouissement)
  • une radula (langue)
  • un appareil digestif (bouche, tube digestif, estomac, anus)
  • un coeur, le sang circule dans les veines et cavités
  • un système nerveux…

La radula

c’est la langue chez les mollusques. Il en existe différents types et l’étude de la radula permet de déterminer le régime alimentaire d’un animal.


Arbre de filiation
image active

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés

  3. Gastéropodes prosobranches
  4. Gastéropodes opisthobranches
  5. Les scaphopodes
  6. Les polyplacophores
  7. Les bivalves
  8. Les céphalopodes

Les gastéropodes pulmonés

Terrestres, les branchies se sont transformées en poumons adaptés à la vie aérienne. Ils sont herbivores et hermaphrodites.

Par Mad Max (former Every1blowz), Kirkland, Washington; edited by User:Papa Lima Whiskey CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/), via Wikimedia Commons


Escargot léo-léo
Source commons

Par Dcschmidt (Travail personnel) [Public domain], via Wikimedia Commons


Alimentation
Source commons

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés
  3. Gastéropodes prosobranches

  4. Gastéropodes opisthobranches
  5. Les scaphopodes
  6. Les polyplacophores
  7. Les bivalves
  8. Les céphalopodes

Les gastéropodes prosobranches

  • Branchies à l’avant (par rapport au coeur, proso-branche)
  • Broutent le substrat (radula) : algues microscopiques
  • Certains ont un siphon bien développé

Les gastéropodes prosobranches

  • d’autres n’ont pas de siphon visible
  • certains sont pélagiques (ex. atlante) mais la majorité se trouve dans la zone de balancement des marées
Par Martin Talbot (originally posted to Flickr as Winkles) CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), via Wikimedia Commons


Pourpre petite pierre (Prosobranche)
taille: entre 1 et 4 cm et de couleur variable
il perce la coquille des moules et autres bivalves
les sexes sont séparés, l’accouplement a lieu au printemps et la fécondation est interne
maturité sexuelle vers 3 ans
durée de vie de 5 à 6 ans.
il est mangé par le homard, le tourteau, le crabe vert, des étoiles de mer, de certains oiseaux et quelques poissons
Source commons, voir wikpédia et la fiche doris pour en savoir plus

Par Phillippe Guillaume CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), via Wikimedia Commons


Un triton (Prosobranches)
il peut mesurer jusqu’à 40cm
il vit sur les fonds rocheux et sableux
il mange des bivalves et des crustacés
Source commons
Fiche doris pour en savoir plus

Par MerlinCharon (Travail personnel) Public domain, via Wikimedia Commons


Un triton (Prosobranches)
(opercule visible)
Source commons
Fiche doris pour en savoir plus

Par Sandy__R from Scotland, UK CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), via Wikimedia Commons


Une Gibbule Cendrée (Prosobranches)
de 15 à 25mm, très commune sur les enrochements
généralement sous les pierres et à l’abri des algues
de la surface à environ 10m de fond
elle mange des algues et des détritus
Source commons
Fiche doris pour en savoir plus


Cyclope néritoïde (Prosobranches)
c’est un petite nasse mesurant environ 1 cm de long
se trouve en eau peu profonde (sablo-vaseux)
le siphon relativement court
le cyclope est nécrophage et détritivore
Fiche doris pour en savoir plus

Par Paul Morris from USA (Stack of Crepidula Uploaded by JoJan) CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0), via Wikimedia Commons


La crépidule (Prosobranches)
Elles vivent regroupées, collées les unes aux autres,
le mâle est tout au bout.
Elles sont dans les zones où il y a peu de courant
et attrapent* les particules en suspension
En cas de famine elles utilisent leur radula
Source commons
Fiche doris pour en savoir plus


Les porcelaines (Prosobranches)
Une Cymbiola Nobilis
Carnivore (étoile de mer, bivalves…)
Protégée à Singapour
Classée vulnérable


Porcelaine Tigre (Prosobranches)
Le manteau est parfois de sortie …
Fiche doris pour en savoir plus


Porcelaine Tigre (Prosobranches)
Et parfois pas …

Par Tango22 (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0), via Wikimedia Commons


Patelle commune (Prosobranches)
Retour dans nos eaux
Coquille conique, 5 à 7cm
A marée haute elle va brouter le rocher
A marée descendante elle se colle au rocher
Et garde un peu d’eau pour attendre
Source commons
Fiche doris pour savoir plus

Vidéo – Nasse réticulée


Nasse réticulée (Prosobranches)
fiche doris
Source commons par Peter van Rodijnen CC BY-SA 3.0 nl (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/nl/deed.en), via Wikimedia Commons

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés
  3. Gastéropodes prosobranches
  4. Gastéropodes opisthobranches

  5. Les scaphopodes
  6. Les polyplacophores
  7. Les bivalves
  8. Les céphalopodes

Les gastéropodes opisthobranches

  • opisthobranche signifie « branchie sur l’arrière du Cœur » au contraire des Prosobranche
  • ils ont perdu leur coquille, on les appelle généralement “limace de mer” ou “nudibranche”
  • les papilles à l’avant (rhinophores) servent à trouver la nourriture ou un partenaire en période de reproduction

Les gastéropodes opisthobranches

  • les branchies qui servent à respirer sont généralement visibles en un beau panache à l’arrière de l’animal
  • ils sont carnivores (éponges, bryozoaires, hydraires…)

Spécimen de Crimora à papilles observée en Bretagne sud – mai 2015. Pour plus de détails sur cette espèce, consultez la fiche doris

Par Parent Géry (Travail personnel) Public domain, via Wikimedia Commons


Doris aréolée (Opisthobranches)
Se trouve parmi les algues ou les éponges
Se nourrit d’éponges
Cas particulier: pas de radula !
Reproduction sexuée, 2 individus nécessaires
pour échanger les gamètes mâles, chacun
pourra ensuite pondre (ruban jaune)
Source commons
Fiche doris pour en savoir plus


Doris aréolée (Opisthobranches)
Branchies dans le courant

Par Joxerra Aihartza (Nire argazki-bilduma / own picture) FAL, via Wikimedia Commons


Doris cantabrique (Opisthobranches)
Mange des éponges, mie de pain en particulier
Reproduction sexuée, 2 individus nécessaires
ponte (ruban spirale blanc, 3 tours)
source commons et fiche doris pour plus de détails


Doris cantabrique (Opisthobranches)
source commons et fiche doris pour en savoir plus

Vidéo – Doris Cantabrique


Doris cantabrique (Opisthobranches)
Octobre 2015 à Hortense
fiche doris


Ponte de nudibranche (Opisthobranches)


Jorunna funèbre (Opisthobranches)
pour voyager un peu
Océan Indien, Indo-pacifique et Pacifique tropical ouest
Le voici pris sur le fait !
Se nourrit d’éponges essentiellement de couleur bleue 🙂
Peut-être associé avec crevette nettoyeuse impériale ?
Source wikipédia et fiche doris pour en savoir plus


Antiopelle (Opisthobranches)
individu de méditerranée
plutôt mauve chez nous
peut aller jusqu’à 8cm
elle se nourrit de bryozoaires (bugule)
ponte sous forme d’un petit cordon rose
Source wikipédia et fiche doris pour en savoir plus

Par Dimitris Siskopoulos from Alexandroupolis, Greece CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0), via Wikimedia Commons


Un lièvre de mer (Opisthobranches)
sur des fonds sablo-vaseux
mais capable de nager en pleine eau
grand et gros: 40cm et 2kg max !
c’est un herbivore strict
la pontes montre une couleur variable en fonction du degré
de maturation des œufs : jaune, puis rose puis marron
Source commons, wikipédia et fiche doris pour en savoir plus

Par Olaf Tausch (Travail personnel) CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0), via Wikimedia Commons


Un lièvre de mer (Opisthobranches)
source commons
wikipédia
fiche doris


Ponte de lièvre de mer (Opisthobranches)

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés
  3. Gastéropodes prosobranches
  4. Gastéropodes opisthobranches
  5. Les scaphopodes

  6. Les polyplacophores
  7. Les bivalves
  8. Les céphalopodes

Les scaphopodes

  • Aussi connus sous le nom de dentales
  • ils vivent généralement en eaux profondes
  • et enfouis dans le substrat
  • la coquille est cylindrique, ouverte des deux côtés
  • ils mangent des détritus microscopiques

Schéma de scaphopode réalisé à partir de berkeley.edu, quizlet , mer & littoral et subaqua hors série

Les avez-vous déjà touchés ?

Par Guy MOLL from Faro, Portugal (coquillages Uploaded by tm) CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), via Wikimedia Commons


Scaphopodes
À la recherche des
défenses d’éléphants ?
source commons

Hans Hillewaert / CC BY SA 4.0, via Wikimedia Commons


Dentale commun (Scaphopodes)
source commons

Par H. Zell (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0), via Wikimedia Commons


Dentale commun (Scaphopodes)
source commons

Par Nez Perce (Nez Perce National Historical Park, NEPE 8762) Public domain, via Wikimedia Commons


Scaphopodes
source commons

Edward Sheriff Curtis Public domain, via Wikimedia Commons


Scaphopodes
source commons

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés
  3. Gastéropodes prosobranches
  4. Gastéropodes opisthobranches
  5. Les scaphopodes
  6. Les polyplacophores

  7. Les bivalves
  8. Les céphalopodes

Image interactive : https://videosub.fr/images-actives/lenvironnement/20161123-chiton

Les Polyplacophores

  • Connus aussi sous le nom de Chitons
  • Coquille sur le dos: 8 plaques qui se chevauchent
  • Les branchies sont à la périphérie du corps
  • La tête est cachée sous le bord du manteau et n’a pas d’œil
  • Zones de vie: espaces peu profonds
  • Taille: de quelques mm à 10cm

Par Matt Knoth (Flickr) CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), via Wikimedia Commons

  • Ce sont des brouteurs (Algues, Bryozoaires…)
  • Leurs prédateurs: mouettes, étoiles de mer, crabes…
  • Reproduction: fécondation externe


Source: Chiton du nord du pacifique, commons
Image interactive : https://videosub.fr/images-actives/lenvironnement/20161123-chiton

Par Jerry Kirkhart from Los Osos, Calif. (Gum Boot Chiton (Cryptochiton stellari)) CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), via Wikimedia Commons


Chiton (Polyplacophores)
Le plus gros chiton disponible
Source commons et

Hans Hillewaert / CC BY SA, via Wikimedia Commons


Chiton de guadeloupe (Polyplacophores)

Source commons et fiche doris

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés
  3. Gastéropodes prosobranches
  4. Gastéropodes opisthobranches
  5. Les scaphopodes
  6. Les polyplacophores
  7. Les bivalves

  8. Les céphalopodes

Les Bivalves

  • Deux valves articulées (charnière dorsale)
  • Un muscle ou deux pour assurer la fermeture de la coquille
  • Branchies très développées
  • La tête a disparu, pas de radula (mais où ai-je la tête ?)
  • Les cils vibratiles apportent la nourriture à la bouche
  • Ils sont majoritairement hermaphrodites

Le sourire d’un bivalve … il faut être connaisseur pour apprécier !
Ne mettez pas le doigt !
Source commmons

Par Nick Hobgood (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0), via Wikimedia Commons

Anatomie

  • Système nerveux simple
  • Circulation de l’eau par les cils
  • Filtrent les particules en suspension
  • Yeux (organes sensoriels sur le bord)
  • Reproduction externe: gamètes libérés et fécondés dans l’eau
  • Prédateurs : gastéropodes perceurs, étoiles de mers, poissons…
Par Jean-Charles Massabuau (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0), via Wikimedia Commons


Un pétoncle (Bivalves)
Modèle connecté 🙂
Filtreur, se nourrit de particules en suspension
Hermaphrodite successif et ovipare
il est mâle dans ses premières années
devient femelle ensuite
il est souvent recouvert d’une éponge
il est la proie des crabes, céphalopodes et certains poissons
Source commons, wikipédia et fiche doris pour en savoir plus


Un pétoncle (Bivalves)
À Arcachon, modèle sans fil
ils sont souvent sur les fonds sablo-vaseux
recouverts d’une éponge encroûtante comme sur cette photo
les raies, daurades et roussettes mangent ces mollusques.
wikipédia et fiche doris pour en savoir plus

Michael Gäbler CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0), via Wikimedia Commons


Un Couteau sabre (Bivalves)
il aspire l’eau via un siphon
filtre les particules en suspension
et rejette l’eau par le 2° siphon à côté du 1er
la reproduction se fait en pleine eau, les gamètes
mâles et femelles sont éjectés par le siphon exhalant
qui fusionnent pour donner un œuf
Source commons et fiche doris

Par Féron Benjamin (Flickr) CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0), via Wikimedia Commons


Des coques (Bivalves)
elles vivent enfouies sous quelques cm de sable/vase
c’est un filtreur qui a 2 siphons
maturité sexuelle à 2 cm
à l’âge approximatif de 2 ans
espérance de vie de 2 à 4 ans
prédateurs: huîtrier-pie (oiseau), la plie, daurade
règlementation: 3cm pour être pêché
Source commons et fiche doris pour en savoir plus

Par Ericsfr (Travail personnel) CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0), via Wikimedia Commons


Des moules (Bivalves)
Un siphon est bien visible
Une moule peut filtrer jusqu’à 3 litres d’eau par heure !
production de 5 à 12 millions d’œufs par an
Les moulières peuvent abriter des ophiures
Source commons et fiche doris pour en savoir plus


Une moule (Bivalves)
de plus près
Un petit crabe est parfois présent (parasite)
Prédateurs: pourpre petite pierre (perce la coquille)
oiseaux (huîtrier-pie et canard eider)
des crustacés (crabes), des étoiles de mer
certains poissons (plie) et … l’homme
Source commons et fiche doris

Par Philippe Guillaume CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), via Wikimedia Commons


Une lime bâillante (Bivalves)
c’est un filtreur qui récolte la nourriture avec ses tentacules
la reproduction se fait en pleine eau, les gamètes
mâles et femelles sont éjectées par le siphon exhalant
qui fusionnent pour donner un œuf
peut se déplacer par contraction brusque de ses valves
Source commons, fiche doris et plongée de nuit à arcachon

David.Monniaux CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/, via Wikimedia Commons


Une huître (Bivalves)
A l’état sauvage peut vivre jusqu’à -80m
Hors de l’eau, elle peut survivre une semaine
en hiver, un peu moins l’été
elle est mâle la première année puis change de sexe
Source commons et fiche doris pour en savoir plus


Une huître (Bivalves)
d’Arcachon
Filtre l’eau et récupère le phytoplancton
La femelle libère des millions d’œufs qui seront fécondés en pleine eau
fiche doris pour en savoir plus

C’était … Les Bivalves

Les Mollusques – Plan de la présentation

  1. Généralités
  2. Gastéropodes pulmonés
  3. Gastéropodes prosobranches
  4. Gastéropodes opisthobranches
  5. Les scaphopodes
  6. Les polyplacophores
  7. Les bivalves
  8. Les céphalopodes

Les Céphalopodes

  • Ce sont les mollusques les plus évolués
  • Le pied transformé en tentacules
  • La tête a des yeux performants
  • Ils sont carnivores (présence d’un bec), prédateurs
  • Un siphon leur permet de se déplacer rapidement
  • Généralement pélagiques, zone littorales et infralittorales

Source commons

Par Nhobgood Nick Hobgood (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0, via Wikimedia Commons

Les Céphalopodes

  • Équipés de chromatophores qui leur permet de changer de couleur : homochromie
  • des granules de pigments sont enfermés dans un sac élastique
  • pour changer de couleur, l’animal déforme le sac par contraction musculaire
  • modifie ainsi sa transluminescence, sa réflectivité ou son opacité

Source commons Par Suzuki M, Kimura T, Ogawa H, Hotta K, Oka K CC BY 2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.5)

Les Céphalopodes

  • Ils ont une réserve d’encre, utilisée en cas de danger
  • Les sexes sont séparés, accouplement avec fécondation interne
  • Les œufs sont protégés par un cordon gélatineux
  • Exemple œufs de Calmar, en plein courant
  • Les poulpes: à l’abri dans la cachette avec la mère

Source commons Par User:Captmondo (Own work (photo)) CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/) , via Wikimedia Commons

Par Comingio Merculiano (1845-1915) Public domain, via Wikimedia Commons

Les Céphalopodes

  • les décapodes (10 tentacules), seiches & calmars
  • les octopodes (8 bras), poulpes et argonautes
  • et un cas particulier: le nautile

Par Manuae (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0), via Wikimedia Commons

Le nautile

  • ils vivent entre 200 et 600 m de profondeur
  • coquille spiralée protège leur corps mou
  • ils mangent crustacés (crevettes, crabes, langoustes) et des poissons vivants ou morts
  • ils ont un bec de type “bec de perroquet”
  • ils s’accouplent face à face
  • ils pondent des œufs blanchâtres ronds collés sur les parois des rochers

Source commons et fiche doris pour en savoir plus

Les Céphalopodes décapodes

  • Les Seiches
  • Les Sépioles
  • Les Calmars
  • Ils ont 10 tentacules
  • Une coquille interne calcaire
Hans Hillewaert / CC BY SA, via Wikimedia Commons


Calmar (Céphalopodes/Décapodes)
Le manteau de celui-ci fait 13cmx4cm
Les deux bras rétractiles sont visibles
Source commons, wikipédia, fiche doris ou plongée de nuit à arcachon pour en savoir plus


Calmar (Céphalopodes/Décapodes)
Observé en mer rouge
Le sang est de couleur bleue (revenez en bio2!)
Source wikipédia, fiche doris ou plongée de nuit à arcachon pour en savoir plus

Vidéo – Des œufs de calmars


œufs de calmar (Céphalopodes/Décapodes)
Par Peter van Rodijnen
CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons
source commons

Hans Hillewaert / CC BY SA, via Wikimedia Commons


Une seiche (Céphalopodes/Décapodes)
Elle se cache dans les sediments
Ou nage en pleine eau
La ponte est caractéristique : les grappes de raisins
Proies : poissons, mollusques et crustacés
Source commons, voir fiche doris et plongée de nuit à arcachon pour en savoir plus


Une seiche (Céphalopodes/Décapodes)
nage en pleine eau
Proies : poissons, mollusques et crustacés
Voir fiche doris et plongée de nuit à arcachon pour en savoir plus

Hans Hillewaert / CC BY SA, via Wikimedia Commons


Sépiole (Céphalopodes/Décapodes)
40mm environ, dont manteau: 20 mm environ
se trouve sur les fonds sablo-vaseux
elle mange essentiellement des petits crustacés
Source commons, voir fiche doris et plongée de nuit à arcachon pour en savoir plus

Les Céphalopodes octopodes

  • Les Poulpes
  • Les Argonautes
  • Ils ont 8 tentacules
  • 2 rangées de ventouses (?)
  • Pas de coquille
  • Un tentacule spécialisé pour la reproduction
Par Bernd Hofmann at de.wikipedia CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0), de Wikimedia Commons


Argonaute (Céphalopodes/Octopodes)
dans sa nacelle
vous pouvez voir les oeufs
le mâle ne dépasse pas les 2cm
la femelle peut faire jusqu’à 30cm
se nourrissent de méduse, plancton, petits crustacés
Source commons et consultez la fiche doris pour en savoir plus


Poulpe (Céphalopodes/Octopodes)
On pourrait passer la soirée à en parler
Source commons, consultez la fiche doris ou plongée de nuit à arcachon pour en savoir plus

Par Richter J, Hochner B, Kuba M CC BY 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/4.0), via Wikimedia Commons


Test du puzzle du poulpe
Au premier niveau la pièce “L” est présentée vers le haut
Au niveau 4 elle est inversée
Et l’étude explique que le poulpe “tâte” avec une tentacule avant de décider de la stratégie à adopter


Poulpe (Céphalopodes/Octopodes)
Savez-vous reconnaître leur habitat ?
Un trou, une chachette
Des coquilles disposées à l’entrée
Un espace dégagé
Source commons et consultez la fiche doris et plongée de nuit à arcachon pour en savoir plus


Poulpe (Céphalopodes/Octopodes)
Pourquoi faire de la bio ?
Source commons, fiche doris et plongée de nuit à arcachon

Parce-qu’il faut bien se dire au revoir

Merci pour votre écoute et

  • au livre “Découvrir la vie sous-marine Atlantique, Manche et mer du Nord” de Steven Weinberg
  • au hors série subaqua qui est la trame de ce support
  • à Doris pour cette véritable encyclopédie documentaire
  • à Bioobs pour les challenges d’identification des photos & partages
  • à Wikipédia et Commons pour les ressources libres et leurs auteurs respectifs
  • à Anne, Olivier et l’équipe du CODEP33 pour nous faire découvrir biologie sous-marine
  • … vous … 🙂